Culture d’orties

Nous cultivons l’ortie dès le printemps 2020.

Processus de culture

L’ortie que nous cultivons, dite la « grande ortie » ou « ortie dioïque » est une plante vivace qui peut atteindre un mètre de hauteur et qui a une longue durée de vie par sa robustesse.

L’ortie a l’habitude de croître là où on ne la désire pas. Paradoxalement, sa culture en plein champ nécessite un grand investissement. Il n’est pas possible de la semer, les plants cultivés en serre doivent être replantés en terre.

La récolte peut se faire par une faucheuse ou par une ensileuse. L’étape la plus cruciale étant le séchage. Il est important que l’ortie soit séchée à une température inférieure à 30° afin de conserver ses nombreuses propriétés.

Pourquoi l’ortie?

Pour la petite histoire : « Nous avons découvert cette plante en cherchant un moyen de stabiliser un taux de fer bas de manière naturelle, lors d’une grossesse. »

En effet, l’ortie est très riche en fer, en sels minéraux et oligo-éléments, notamment: calcium, phosphore, sodium, potassium et magnésium.

Cette plante possède de nombreuses propriétés telles que:

  • Lutte contre les douleurs articulaires, elle est antiarthritique et antiruhmatismale
  • Stimule les défenses immunitaires, notamment par les nombreuses vitamines qu’elle contient
  • Fortifie, reminéralise et tonifie l’organisme
  • Draîne le foie

Pour quelles utilisations?

Nous commercialisons l’ortie sous forme de granulés ou paillettes afin de fournir un complément alimentaire pour animaux. Ce complément convient particulièrement bien aux chevaux à distribuer sous forme de cure.

A moyen terme, nous proposerons des produits pour l’alimentation humaine et la production végétale.